Pérou Voyages

Le cœur du Pérou

Hello tout le monde ! Je vous retrouve pour le deuxième article sur mon voyage au Pérou !

Après une nuit à Arequipa, nous sommes partis tôt le lendemain matin, et pour un bon bout de temps, pour une excursion dans la Vallée de Colca. Cette vallée mythique au Pérou teste nos limites en nous emmenant jusqu’à 4910 mètres d’altitude. Il a donc fallu dans le car une longue préparation pour atteindre ce sommet ! Certains sont même restés dans le car, car pour beaucoup de personnes, l’altitude est vraiment difficile à supporter. Le guide nous a dit que pour mieux la supporter, il fallait boire beaucoup d’eau et manger plein de bonbons ! Mais les bonbons du Pérou sont différents de nos bonbons à nous, il faut donc s’habituer aussi ! La route jusqu’à ce point nous fait découvrir « le vrai Pérou ». Nous sommes passés à travers des paysages montagneux, nous avons aperçu énormément de lamas ! Cette ascension se fait en car, avec quelques arrêts à des aires. Ces aires sont très touristiques, avec des vendeurs péruviens qui étalent leurs ponchos et écharpes en alpaga; aucun mal donc à se procurer ce dont on a besoin si on a froid ! On peut aussi trouver là-bas des choses à manger, et à boire.

Finalement, l’arrivée au point culminant n’est pas extraordinaire, les paysages sont très rocheux et montagneux, mais nous étions quand même fiers d’être arrivés aussi haut ! A cette altitude, nous avons vraiment du mal à respirer et ne devons pas rester en dehors du car plus de cinq minutes. A cette partie du voyage, les vêtements chauds étaient de rigueur, nous avions acheté des doudounes, car la température peut aller jusqu’à -10°. Si vous partez au Pérou, et quelque soit la période de l’année, n’oubliez pas de vous couvrir. Même si là-bas, on a aucun mal à trouver des ponchos, des bonnets et des gants pour se réchauffer, une doudoune fine est vraiment confortable. Nous avons redescendu la vallée dans l’autre sens pour aller à son coeur, un petit village de peu d’habitants, Colca. 

C’est là-bas que nous avons passé la nuit, à une altitude plus raisonnable, mais tout de même difficile à supporter. On nous avait prévenu que l’altitude peut être dérangeante dans ce genre de voyage, maux de tête, difficultés à dormir, il faut s’assurer d’être bien équipé avant de partir ! Nous avons dormi dans un hôtel magnifique, mais exclusivement touristique. L’hôtel était vraiment en décalage avec ce petit village de montagne. Mais ce détail ne nous a pas empêché de rencontrer des habitants. Nous avons pu assister à un mariage local, et aussi voir des danses péruviennes par les élèves du village. Dans chaque hôtel à partir de ce jour là, il y avait dans l’entrée des boissons chaudes en distribution illimitée, des infusions à base de feuilles de Coca, que tous les guides nous recommandaient de boire. La feuille de Coca est sensée aider à supporter l’altitude, mais c’est tellement pas bon qu’il vaut mieux manger des bonbons !

Le lendemain, après une nuit très froide, nous nous sommes arrêtés au Mirador de la croix des condors pendant une heure et demi, pour apercevoir ces oiseaux si typiques du Pérou. Cet arrêt nous permettait d’avoir une vue sur tout le canyon mais aussi de voir les oiseaux. Au final, c’est en repartant que nous en avons le plus vu, car ils sont tous passés au dessus de notre bus. Nous avons passé la nuit à Puno, une ville plutôt agréable au bord du lac Titicaca. La ville de Puno est très touristique, avec de nombreux restaurants et boutiques.

Le lendemain de notre nuit à Puno, avec un magnifique levé de soleil, nous sommes partis pour sûrement l’une des excursions les plus attendues de notre séjour : le lac Titicaca. La vie sur ce lac est juste incroyable. La surface de ce lac est immense, mais le plus surprenant est la façon que les habitants ont de vivre sur le lac. Des centaines « d’îles flottantes », comme les appellent les Péruviens, constituent le lac. Elles sont toutes reliées entre elles mais se déplacent avec le courant et les vents. Ces îles sont faites de couches et de couches de roseaux, ce qui est vraiment étonnant. Nous sommes descendus sur l’une de ces îles, et nous avons été accueillis par les habitants, huit en tout. Le chef nous a expliqué comment ils fabriquaient ces îles, les différentes couches. Nous en avons beaucoup appris sur leur façon de vivre, de se soigner, de se déplacer. C’est vrai qu’être sur ces îles est vraiment étonnant ! C’est comme être sur un bateau en perpétuel mouvement, parce que nous ressentons le flottement. Le moment le plus magique de cet arrêt a été lorsqu’une famille nous a invité à visiter sa maison. Nous avons pu essayer les habits péruviens et prendre une photo avec. Ils vivent de manière très simple, mais finalement de manière « connectée » avec le reste du monde. Ils nous ont laissé partir avec une chanson, sur une pirogue artisanale en roseaux.


C’était certainement le plus beau moment de notre voyage. La rencontre avec les habitants d’un pays, mais surtout avec une culture et une façon de vivre aussi différente est selon moi la plus belle manière de découvrir le pays. Nous sommes remontés sur notre bateau à moteur, la tête pleine de souvenirs.

Nous avons passé le reste de la journée sur une île en plein milieu du lac, l’île de Taquille, où les habitants préservent leurs traditions ancestrales. Cette île avait vraiment un air de vacances, différent de ce que nous avions pu voir auparavant au Pérou, un air de Sicile. Il faisait chaud et beau, l’île était entourée d’eau bleue turquoise. L’île a un centre-ville qui était plutôt animé, où nous avons encore pu voir des habitants en habits traditionnels. J’ai pu photographier une petite fille de cette île. Nous avons mangé là-bas et fait le tour de l’île, qui avait un air de paradis, avant de retourner à Puno pour une deuxième nuit avant notre départ le lendemain pour Cuzco ! Attention cependant pendant votre séjour aux gros changements de température. Si un jour il fait 24 degrés, notre sortie du lendemain peut nous amener à une température de -5°. Il faut aussi être vigilant et attentif au soleil, et porter un chapeau (faites vraiment attention aux insolations, qui peuvent arriver malgré le fait d’être en montagne).

Si la vallée de Colca est à traverser et à voir, le lac Titicaca est vraiment une étape à ne pas manquer ! La rencontre avec les habitants rend ce moment d’autant plus magique, cette journée restera inoubliable. Finalement, la rencontre avec les locaux est certainement la plus belle façon de visiter un pays, et nous laisse des souvenirs uniques.

J’espère que ce deuxième article sur mon voyage au Pérou vous aura plu, je vous retrouve très vite pour le dernier !

Leave a Reply