CONSEILS LIFESTYLE Mes études

Mes études – Mon parcours

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez tous très bien en cette fin de semaine. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire un article un peu plus personnel. Je vais vous parler de mes études, de mon parcours et de mon école, avant de vous parler de mon séjour à l’étranger dans un nouvel article qui arrivera très bientôt ! Je me devais de commencer par mes études et mon métier avant de vous parler de mon semestre à UCLA. Je vais essayer d’être la plus concise et précise dans mes explications, histoire de vous renseigner un maximum !

Aujourd’hui, je suis en quatrième année dans une école de graphisme sur Paris. Je vais vous parler de mon parcours, de comment j’ai fais pour intégrer cette école et de mon enseignement là-bas, ainsi que de mon parcours personnel.

 

Le lycée

J’ai toujours été créative, mes parents me l’ont toujours dit et je l’ai toujours ressenti. J’ai toujours souhaité être styliste, travailler dans la mode, j’ai toujours aimé la création sous diverse forme, l’art, le dessin, les arts plastiques. En troisième, j’ai hésité à m’orienter vers un bac STDAA, un bac technologique qui oriente vers des formations artistiques. J’ai finalement choisi d’aller dans une filière générale, pour ne pas me fermer de portes dans le cas où je déciderais de changer d’air sur mon orientation. Après tout, c’est compliqué de savoir ce qu’on veux faire de sa vie à quatorze ans ! Au lycée, le choix de ma filière a été vraiment compliqué. Après une forte hésitation avec la filière ES, j’ai finalement choisi un bac Littéraire.

Ma première a été une année assez compliquée, notamment à cause du jugement de mon entourage et de mes amis également sur ma filière, qui est quand même victime de beaucoup de préjugés, mais je ne vais certainement pas tout vous détailler ici, n’hésitez pas à me dire si vous souhaiteriez en savoir un peu plus dans un prochain article ! Je me suis donc inscrite dans un bac Littéraire avec options arts plastiques et Histoire de l’Art, et j’ai adoré ! Je me suis retrouvée pendant deux ans dans une filière qui me correspondait à 100% et mes deux dernières années de lycée ont été un bonheur, j’adorais aller en cours et apprendre des choses qui m’intéressaient vraiment, tout en mettant en avant mes capacités artistiques et aussi rédactionnelles. J’ai vraiment adoré et je ne regrette absolument pas ce choix de filière au final !

 

Mon orientation

Avant de passer le bac vient la délicate étape de l’inscription dans notre prochain établissement. J’avais passé les trois dernières années à faire le maximum de portes ouvertes de différentes écoles et fac. J’avais bien sur commencé par les écoles de mode comme ESMOD, LISAA, Instituto Marangoni et j’en passe, et je me suis rendue compte que ce genre d’école ne me conviendrais pas du tout après le bac ! Tout simplement à cause de la mentalité ambiante dans laquelle je ne me voyais pas évoluer directement après le lycée. J’ai donc mis ce projet de coté, essayant d’en trouver un autre post bac, pour évoluer dans un univers plus sain avant de me lancer. Je garde ce rêve pour plus tard mais je suis déjà en train de réfléchir à la suite de mes études, je n’abandonne pas !

Après de nombreuses visites et hésitations, je me suis retrouvée complètement perdue. Je me suis renseignée pour les écoles de communications, pour la fac de droit. Un jour, une amie proche m’a parlé des écoles qu’elle visitait qui enseignaient ces matières si créatives qui avaient l’air fascinantes. Je me suis rendue à une de ces portes ouvertes et ça a été le coup de cœur. Après des renseignements et d’autres portes ouvertes dans des écoles similaires, jee me suis donc inscrite pour passer le concours d’entrée dans une école de graphisme. J’ai été sélectionnée, et en septembre 2015 après mon bac, j’ai fait ma rentrée à E-art sup.

 

Mon école post-bac

Je suis donc aujourd’hui dans une école de graphisme tournée plus particulièrement vers le digital, qui s’appelle E-art Sup.

Pourquoi cette école ?

Ce qui m’a séduite a été toute la création et l’univers créatif qui se dégageaient de cette école. Les locaux ont aussi pas mal joué dans la balance, le campus de Paris avait des locaux tout neufs, des jolis salles et du beau matériel, ce qui m’a tout de suite séduite. Les cours avaient l’air d’être complets, la formation de qualité, les débouchés professionnels multiples, mais ce qui m’a surtout décidée, c’était ce fameux programme à l’étranger en quatrième année.

 

Les cours

La particularité de cette école est qu’elle propose quatre filières variées en quatrième et cinquième année. Ces quatre filières sont :

  • La Communication Digitale
  • Le Motion Design
  • Le Game Design
  • Le Design Interactif

Ce serait long et fastidieux de vous détailler toutes les filières ici, mais je peux vous parler de ma filière et du tronc commun pour accéder aux filières en master. La première, deuxième et troisième année s’articulent autour d’un tronc commun durant lequel on est formés dans les matières des différentes filières mais aussi dans des matières plus générales.

Mon emploi du temps était (grossièrement) constitué des matière classiques telles que :

  • Illustration, du dessin classique en salle
  • Croquis d’extérieur, du dessin en extérieur dans des musées ou bien dans la ville, deux heures de croquis durant lesquelles ont apprenait la perspective, les ombres, les formes…
  • Modèle vivant, pour apprendre à dessiner le corps humain à partir de modèles nus
  • Couleur, pour apprendre les différentes utilisation des couleurs, les significations, les bonnes associations
  • Typographie, pour apprendre l’histoire de la typographie et apprendre à la gérer dans nos créations
  • Photographie, pour apprendre a bien se servir d’un appareil et l’utiliser à bon escient dans nos projets
  • Histoire de l’Art, pour apprendre l’histoire de l’art dans son ensemble
  • Publicité, pour apprendre à créer de bonnes publicités autant d’un point vue visuel que conceptuel
  • Anglais, parce que l’anglais, c’est important et qu’on en aura de plus en plus besoin dans nos métiers

Mon emploi du temps était aussi porté sur des matières plus digitales :

  • PAO (production assistée par ordinateur), un cours durant lequel nous avons appris les différents logiciels de la suite Adobe
  • UX et UI, soit Interface Utilisateur et Expérience Utilisateur, des cours durant lesquels nous avons appris les outils pour construire un site internet, une application ou bien une interface interactive efficace
  • Web Design, pour apprendre la logique des sites web et application mobiles et créer des sites efficaces, interactifs mais aussi beaux visuellement

La dernière partie de mon emploi du temps était dédiée aux matières préparant aux différentes filières :

  • Design Interactif, comme dans la filière, pour apprendre à créer des interfaces interactives, à réfléchir aux concepts plus qu’à la DA
  • Print, pour apprendre les différents aspects du Print mais aussi de la communication digitale à travers la création de flyers, de publicités, de magazines et d’autres supports
  • Motion Design, pour apprendre à gérer les différents logiciels comme C4D, After Effects, Première Pro, pour réaliser des animations et des vidéos
  • Game Design, pour apprendre les techniques de création de tout type de jeux, la création d’un jeu  dans son ensemble

Je crois que je vous ai fait un bon résumé de mon emploi du temps et de mes matières de ces trois dernières années.

 

Le master

Je me suis orientée dans le Master Communication Digitale. Je souhaitais rester dans une filière générale, non seulement parce que les autres filières ne me correspondaient pas mais également parce que je trouvais que cette filière m’apporterait plus pour mes projets futurs.

Dans la filière communication, j’ai donc des cours plus orientés vers la communication classique et digitale. J’ai cette année des cours de :

  • Print, une matière dans laquelle nous nous axons sur les supports print (comme son nom l’indique).
  • Design Graphique Web, une matière qui englobe plusieurs matières créatives comme le web, la typographie, le print. Dans cette matière, on développe des projets de A à Z qui portent donc sur divers type de supports pour une communication complète
  • Publicité
  • Design Editorial, une matière dans laquelle nous découvrons l’univers des magazines et de l’édito, autant dans la mise en page que dans la création de contenu
  • Droit, une nouvelle matière mais super importante dans laquelle nous avons appris comment développer son activité dans les règles, comment créer son statut d’auto-entrepreneur, mais aussi comment ne pas se faire avoir par les clients et développer un business sain.

C’en est tout pour mes matières de l’année ! Les cours sont différents au deuxième semestre mais je ne pourrais pas vous en parler étant donné que j’effectue ce deuxième semestre à l’étranger.

 

La situation géographique de l’école

Cette école a différents campus en France, elle en a maintenant sept ! Un à Paris dans le quartier de Parmentier, un a Lille, à Lyon, à Toulouse, à Nantes, à Montpellier et à Bordeaux.

Les trois premières années se font dans tous les campus de France, j’ai fais mes années de Licence sur Paris.

Le problème et le gros inconvénient de cette école est que le Master se fait sur Paris uniquement. Les étudiants de région sont donc obligés de suivre la fin de leur formation sur Paris ce qui est vraiment contraignant pour la plupart d’entre eux, il faut en être conscient quand on s’inscrit dans cette école.

Le campus de Parmentier à Paris

Les projets

Ce qui me plait également dans cette école, c’est les beaux projets qui nous sont proposés.

Il y tout d’abord eu les workshops pendant les trois premières années, des semaines complètes de travail en groupe sur un sujet. Ces workshop portent à chaque fois sur des sujets différents. Ils sont formateurs oui, mais à condition de se mettre dès le départ avec des personnes qui travaillent et sont motivées.

Cette école m’a permis de participer à de beaux projets, notamment le projet en collaboration avec les écoles HEC et 42 en Janvier 2018. Ce projet qui durait trois semaines était en collaboration avec Louis Vuitton. Dans un groupe avec deux HEC et une 42, nous avons du créer un site de A à Z pour présenter la nouvelle collection Ready To Wear de Louis Vuitton. Je peux sans aucun doutes dire que c’est la plus belle expérience que j’ai eu l’occasion d’avoir à E-art Sup, et un beau projet à présenter dans mon book et sur mon site !

L’école nous présente souvent des projets, des challenges. Il faut juste savoir choisir ceux qui nous intéressent le plus mais aussi qui nous apporterons le plus. Il faut savoir saisir ces opportunités qui peuvent se révéler très formatrices et nous ouvrir des portes.

 

Le monde professionnel

Cette école est ouverte sur le monde professionnel. Ca commence avec les professeurs qui sont des professionnels qui travaillent en même temps qu’ils enseignent. L’école nous demande à chaque fin d’année de créer notre book qui regroupe nos différents travaux. C’est en fait notre CV, notre vitrine. C’est une façon de se présenter petit à petit au monde professionnel.

Des stages sont obligatoires en deuxième et troisième année. J’en ai fait cinq en tout, je pourrais vous parler plus en détail de mes différents stages et de comment je les ai trouvés dans un prochain article si vous êtes intéressés. 

Des conférences sont également organisées au sein de l’école, pendant lesquelles des professionnels viennent nous parler de leur métier, de leurs projets. On peut dire que l’école est en contact avec beaucoup de professionnels du milieu, parfois de belles personnalités ! Le seul point négatif est que l’école ne nous fait pas profiter de son carnet d’adresse.

 

Mon ressenti quand à cette école

Il y a eu des hauts et il y a eu des bas.

Il y a eu tellement de bas que je suis partie de E-art Sup pour aller m’inscrire dans une école similaire, Intuit Lab, pour ma troisième année. Une école de graphisme également mais bien plus portée sur le print que sur le digital, et qui s’est avérée ne pas être faite pour moi !

Après six semaines dans cette nouvelle école dans laquelle je ne me sentais pas à ma place, je me suis à nouveau inscrite à E-art sup pour suivre la suite de ma troisième année.

En fait, je suis majoritairement partie à cause des problèmes d’organisation. Des cours mal organisés, des professeurs parfois pas à la hauteur, et surtout, aucun renseignements concernant le futur semestre à l’étranger… C’est quand je suis partie que les choses se sont améliorées au sein de l’école mais également que j’ai compris que c’était pareil dans toutes les écoles !

Au final, je ne regrette pas mon retour dans cette école qui m’a appris à grandir, à me former beaucoup plus au digital que d’autres écoles, mais surtout, où j’ai rencontré des personnes formidables qui sont aujourd’hui de véritables amis. Les professeurs en quatrième année sont juste super, de belles personnes et des professionnels au top qui sont ouverts et compétents, pour la plupart.

Je suis heureuse dans cette école, cependant je ne pourrais pas dire qu’elle est parfaite, aucune ne l’est en réalité. Elle a beaucoup de bas, de problèmes mais elle m’a fait grandir et j’ai vraiment beaucoup appris au cours de ces trois dernières années. Je pense que le ressenti sur une école est très personnel, cela dépend de son parcours, de ses attentes, il ne faut donc pas se fier à mon seul avis !

 

Le coût de la formation

C’est une école privée, ce qui veut dire malheureusement que c’est une école payante.

Les frais de scolarité par année sont d’environ 8000 euros. Les trois premières années sont payantes, mais la quatrième et cinquième année ont la possibilité d’être effectuées en alternance, donc payées par l’entreprise qui nous emploie.

C’est un coût, et je ne comprendrais jamais pourquoi les formations en art et en graphisme se font dans des écoles privées et donc payantes. Il y a cependant des solutions comme de prendre un prêt étudiant et le payement d’une année peut s’effectuer en une, trois ou dix fois.

 

Je pense vous avoir résumé de manière assez complète mes études et ma formation ! Je serais diplômée dans un an (si tout va bien) en tant que Graphiste Designer Junior ! Je suis ravie de mes études, je pense que cette branche créative me correspond parfaitement. J’aime créer et cette formation m’a permis de pouvoir créer tellement de chose ! La première étant ce blog sur lequel vous êtes en train de lire cet article. Quoi que je fasse plus tard, peu importe le domaine dans lequel je m’orienterais au final, je sais que cette formation et ces compétences me seront toujours utiles. Ce que je veux faire ensuite ? Je n’en ai aucune idée ! Je suis encore en train d’y réfléchir.

Ce qui est certain, c’est que je me donne à 200% dans mes études ! Non seulement parce que je ne paye pas cette école pour rien, que j’ai envie et que je me dois de travailler pour rentabiliser l’argent que j’ai mis dans cette formation, que j’ai envie de réussir professionnellement mais aussi tout simplement parce que j’aime ce que je fais !

Je vous ferais dès la semaine prochaine un article sur mon semestre à l’étranger ici, à Los Angeles, mais cet article aurait été bien trop long sinon ! Je ne pouvais pas vous parler de ce semestre sans vous présenter d’abord mes études et mon parcours. N’hésitez pas à me poser les questions qui vous viennent en tête et à me suggérer des idées d’articles sur des sujets qui vous intéressent. Je vous laisse également aller voir mon site professionnel si vous souhaitez en voir plus sur ce que je fais dans mon métier. J’espère que cet article vous a renseigné au maximum, bravo aux courageux qui sont restés le lire jusqu’à la fin. Je vous dis à la semaine prochaine pour la suite !

 

 

 

 

Le lien de mon site 

www.morgancaradec.com

 

Le lien du site de mon école

www.e-artsup.net

 

Leave a Reply